• Hellow hellow~ Me revoilà donc pour un petit Débrief des séries que j'ai vu récemment ou que je suis en ce moment. Oui, parce qu'avant ma période japonaise, j'étais en période British, donc j'ai testé pas mal de petites choses ;) Finalement, j'ai préféré séparer les séries et les dramas. Donc vous aurez demain mon débrief sur les dramas. Sur ce, bonne lecture les Copinous ! :D
     
    Pramface (2012)
    • 19 épisodes de 26mn
    3 saisons • Série renouvelée ? • British
    Avec Scarlett Alice Johnson, Sean Verey, Dylan Edwards et Yasmin PaigeDébrief Vacances de Mai : Quand Hinatai se prend 2 semaines à glandouiller ! / (Part.2) SERIES
     
    Statut : Fini ! -Maintenant j'attends qu'on m'annonce une Saison 4, sinon je pleure ><-
     
    Pitch : Jamie, 16 ans, et Laura, 18 ans, se rencontrent lors d'une soirée trop arrosée. Alors qu'ils devraient se concentrer sur leurs études, ils apprennent qu'ils vont bientôt devenir parents... 
     
    Note : 10/10, et de loin !

    Mon avis en bref : Je vais faire dans le vieux mais après avoir relu mon ancien débrief sur les séries, eh bien ce que j'avais écrit concernant 10 Things I Hate About You, c'est E-XAC-TE-MENT ce que je pense de Pramface. Voyez-plutôt : "UNE TUERIE. Je vous ai avalé ça en un week-end, ça se bouffe comme des petits pains. Trop courte. Beaucoup trop courte. (...) Quoi qu'il en soit, 10 Thing I Hate About You est une série qui est passé inaperçue et pourtant, c'est là l'erreur. Vous, ne passez pas à côté. C'est à mourir de rire, les dialogues sont si bien écrit, les acteurs sont fantastiques, l'humour est omniprésent... Dans la lignée d'un Awkard, My So-Called Life ou encore Glee côté humour et répartie qui fait mouche :p" Tout est dit. Franchement, je suis assez fière de ma trouvaille, parce que comme d'hab. Pramface est une série sur laquelle je suis tombée par hasard. A croire que le hasard rules my life. La plupart de mes Coups de Coeur c'est du hasard complet, et God que j'aime cette série. Rien de plus efficace que l'humour british, croyez-moi. Ca faisait longtemps que je m'étais pas autant pissé dessus devant une série. Ben depuis 10 Things I Hate About You en fait. Je pourrais écrire un bouquin de citations rien qu'avec toutes les conneries qui sont sorties dans Pramface. Et même si l'humour fait une grande partie de cette série, il faut aussi souligner la qualité des personnages. Ils sont émouvants, sensés, et surtout ils nous touchent parce qu'ils nous ressemblent. Et l'excellente BO qui accompagnent chaque épisode. Pour moi, Pramface rentre direct dans mon classement des Must-See~

    Avis général : DE LA DYNAMITE !

     

    Wolfblood (2012)
    • 26 épisodes de 26mn
    3 saisons • Série renouvelée ? • British
    Avec Aimee Kelly, Bobby Lockwood, Kedar Williams-Stirling et Louisa Connolly-BurnhamDébrief Vacances de Mai : Quand Hinatai se prend 2 semaines à glandouiller ! / (Part.2) SERIES
     
    Statut : En cours ~ (S01 vu, 13/13)
     
    Pitch : En apparence ordinaire, les deux adolescents Maddy et Rhydian sont en réalité des loups-garous. Nouvel élève au lycée de Stoneybridge, Rhydian, qui se croyait jusqu'alors seul au monde, croise le chemin de Maddy, dont il découvre la vraie nature. Alors qu'il apprennent à se connaître, ils confrontent leurs expériences. Une aubaine pour le jeune homme, vu que sa nouvelle camarade a appris à contrôler ses pouvoirs depuis l'enfance... 
     
    Note Saison 1 : 7/10

    Mon avis en bref : Bon après Pramface, j'ai eu envie de British. Genre tout de suite, maintenant. Donc j'ai fait mon enquête et j'ai trouvé Wolfblood ! \O/ -D'ailleurs si vous avez des séries british à proposer, parce que j'en ai pas vu tant que ça et c'est fort dommage. A part Skins, Downton Abbey et Pramface...- En lisant le résumé et les commentaires, j'ai retenu adolescents, loup-garous et pas mal. Donc même si je suis pas méga fan du genre fantastique, je me suis dit pourquoi pas. Et j'ai accroché direct. Le sujet loup-garous est traité d'une façon forte sympathique, et plutôt bien réalisé. On s'attache tout de suite aux personnages, surtout à Maddy et Rhydian qui ont une vraie alchimie, doublé d'une superbe complicité. J'ai même eu un petit coup de pour l'actrice Aimee Kelly qui fait Maddy. Elle a ce petit quelque chose qui nous rend complètement accro à elle. En plus j'ai craqué sur l'environnement dans lequel ils évoluent qui me rappellent un peu la Lande. La forêt, les plaines reculées, les plages de galets, cette ambiance celtique qu'on retrouve dans le générique aussi ! Générique qui est pas mal du tout d'ailleurs. Voyez-vous même :

    Enfin voilà, je suis très contente d'avoir découverte Wolfblood. C'est léger, bien raconté, les acteurs sont parfaits dans leur rôle. Le côté fantastique rajoute du piment au quotidien de ses adolescents. Cette première saison m'a convaincue. Faudra que je me pose et que je prenne le temps de voir les suivantes. En tout cas, je vous recommande de tester si vous avez envie de voir autre chose. Disons une série adolescente qui sort des sentiers battus et qui fait ça bien. :)

    Avis général : Bonne découverte.

     

    Jamaica Inn (2014)
    • 3 épisodes de 50mn
    1 saison • Série terminée • British
    Avec Jessica Brown Findlay, Sean Harris, Shirley Henderson, Joanne Whalley, Matthew McNultyDébrief Vacances de Mai : Quand Hinatai se prend 2 semaines à glandouiller ! / (Part.2) SERIES
     
    Statut : Fini !
     
    Pitch : Après la mort de sa mère, Mary Yellan part vivre chez sa tante Patience qui tient un hôtel avec son mari Joss Merlyn, le Jamaica Inn. Mais très vite, la jeune fille réalise que les lieux n'accueillent aucun client, et que Joss en a fait le centre d'un réseau clandestin. 
     
    Note : 10/10, coup de

    Mon avis en bref : La perle de mon week-end. Aaah~ que j'aime les British pour ça. Les rois de l'adaptation de roman, les rois des séries en costumes qui nous transportent dans une autre époque, les rois des héroïnes qui n'ont pas peur de dire ce qu'elle pense, de tenir tête aux hommes, naturelles et captivantes. Malheureusement et comme toujours, leurs merveilles sont trop courtes ! >< J'ai adoré l'ambiance noire et abrupte, le scénario superbement bien ficelé, la performance des acteurs. Et quelle performance ! De tous les acteurs. Mention spéciale surtout à Jessica Brown Findlay qui joue Mary, qui faisait Lady Sybil dans Downton Abbey pour les connaisseurs, et qui est complètement transformée. Et qui prouve ici qu'elle est une grande actrice de talent. Cette fille a une classe folle, et j'adore cette force qu'elle a dans le regard, ce grain roque qu'elle a dans la voix, cette beauté naturelle et rafraichissante qui émane de son visage chaque fois qu'elle apparait à l'écran. Oui, je crois que j'en suis officiellement fan. Et mention aussi à Sean Harris, qui interprète l'oncle de Mary que j'ai trouvé juste sensas. Grandiose. J'étais complètement subjuguée par cette électricité qui émanait de leur échange. Rien que dans leur regard, ils pouvaient rester pendant 5 minutes à se dévisager que je restais scotchée sur place, retenant mon souffle. C'était puissant, y a pas d'autres mots. La réalisation est magnifique, les paysages s'étendent à perte de vues et c'est d'un visuel percutant. Vraiment, prenez le temps de découvrir cette petite perle. Vous n'en sortirez pas déçu.

    Avis général : Coup de

     
    Girls (2012)
    • 32 épisodes de 26mn
    3 saisons • Série renouvelée pour 4eme Saison • USA
    Avec Lena Dunham, Jemima Kirke, Allison Williams, Adam Driver et Zosia Mamet 
     Débrief Vacances de Mai : Quand Hinatai se prend 2 semaines à glandouiller ! / (Part.2) SERIES  
     
    Statut : En cours ~ (S02 02/10)
     
    Pitch : L'entrée dans la vie active de quatre jeunes filles d'une vingtaine d'années, de leurs humiliations à leurs rares triomphes. Hannah, l'éternelle stagiaire, rêve de devenir écrivain. Marnie, sexy et un peu garce sur les bords, ne manque pas d'ambition et Jessa, hippie dans l'âme, aimerait gagner sa vie de son art. 
    Note Saison 1 : 7,5/10, pour Adam.

    Mon avis en bref : Alors Girls. Girls ça fait deux ans que j'en entends parler, en bien, en mal, j'ai entendu de tout à son sujet. Bizarrement, je dis bizarrement parce que c'est tout à fait le genre de série sur laquelle je me jette habituellement, eh bien celle-là ne m'a pas attirée plus que ça. L'affiche ne me parlait pas. Ces filles sur ce canapé avaient l'air tellement prétentieuses, et chiantes à mourir. Je sentais qu'elles n'allaient pas m'intéresser et que j'allais les détester et les insulter tout au long du visionnage de la série. C'est ainsi que j'ai perçu l'affiche. Et y a deux semaines quand ma cousine est venue squatter chez moi, avec mes frères, j'ai proposé qu'on se prenne une série qu'aucun d'entre nous n'avait vu et qu'on la commence tous ensemble. Et le choix est tombé sur Girls. On s'est donc avalé la saison 1 en une soirée. Eux, ont beaucoup aimé. Je dirais même qu'ils ont adoré, forcément ils ont 17, 16 et 15 ans. Cette série est crue et sans chichi, et c'est ce qui plaît à la tranche d'âge aux hormones frétillantes. Moi... j'étais mal à l'aise devant. Je me suis plutôt concentrée sur la psychologie des personnages, sur ce qui a derrière la façade, et ça ne m'a plus tant que ça. En fait, j'ai trouvé une critique parfaite de mon ressentiment sur Allociné et j'ai bien envie de vous la partager. Pas par feignasserie, mais parce que cette personne a vraiment exprimé très justement mon point de vue sur cette première saison : Tototo35 a écrit : "Girls" avait tout pour plaire au premier abord. Pas mal fichue, bien jouée, parfois même pertinente, elle avait en elle toute les bonnes cartes. Malheureusement, la série fait le choix suicidaire de nous montrer le pire des comportements humains, les dix épisodes nous entraînant dans les déboires de quatre jeunes filles à papa proprement insupportables et clichées (l'héroïne égoïste et paumée qui couche avec un abruti notoire; la baroudeuse blasée qui se croit cool; la parfaite fille casée qui a des doutes sur son couple; la vierge n'ayant jamais dépassé le stade Disney) dont on se contrefout royalement. Si la série a le mérite de mettre en scène des femmes réalistes, loin des gravures de mode et d'être très crue, elle ne se débarrasse jamais de ce côté petit bourgeois irritant et faussement provoc, se contentant d'aligner les scènes de sexe bien crades histoire de choquer la ménagère (le grand kiff des séries actuelles). Jamais attachante et rarement drôle, "Girls" est un sacré gros pétard mouillé. Et c'est ça, le gros souci de cette série. C'est qu'on arrive pas à s'intéresser aux problèmes de ces filles et surtout pas à la vie d'Hannah. Comment on peut mettre une fille aussi antipathique en personnage principal ? Le seul personnage qui est intéressant et qui vaut le coup d''être découvert en se lançant dans Girls, c'est bien évidemment Adam et c'tte conne arrive à lui briser le cœur ? Non moi je ne peux pas tolérer ça. Et j'ai entamé la saison 2 pour faire plaisir à ma cousine et mes frères, mais j'ai pas pu passer la barre du 2eme. Hannah part vraiment en cacahouète, et déjà qu'à la base on ne l'apprécie pas, je ne vois pas ce qu'elle cherche à faire en devenant A TOTALY LITTLE BITCH. A côté de ça, je suis profondément attachée à Adam et j'ai très envie de voir son évolution. De même pour la toute mignonne Shoshana. C'est ça le problème aussi, ce sont les plus intéressants qui sont les moins exploités. On a l'impression que tout tourne autour du nombril d'Hannah, alors que nous on a qu'une envie, c'est de la noyer dans ses chiottes. Alors vais-je ou pas continuer ? Ma cousine m'a pas attendu pour voir la suite et elle m'a donné envie en me parlant de ce qu'il se passe avec Adam... Comment vais-je supporter cette égocentrique d'Hannah pendant encore au moins quinze épisodes ? God, help me !  

    Avis général : Égocentrique, comme Hannah.

     

    The 100 (2014)
    • ? épisodes de 42mn
    1 saisons • Série renouvelée pour une 2eme Saison • USA
    Avec Eliza Taylor, Bob Morley, Devon Bostic, Thomas McDonel, Isaiah WashingtonDébrief Vacances de Mai : Quand Hinatai se prend 2 semaines à glandouiller ! / (Part.2) SERIES
     
     
    Statut : En cours ~ (08/?)
     
    Pitch : Après une apocalypse causée par l'Homme lors d'une troisième Guerre Mondiale, les 318 survivants recensés se réfugient dans des stations spatiales et parviennent à y vivre et à se reproduire, atteignant le nombre de 4000. Mais 97 ans plus tard, le vaisseau mère, The Ark, est en piteux état. Une centaine de jeunes délinquants emprisonnés au fil des années pour des crimes ou des trahisons sont choisis comme cobayes par les autorités pour redescendre sur Terre et tester les chances de survie. Dès leur arrivée, ils découvrent un nouveau monde dangereux mais fascinant... 

    Mon avis en bref : Bon j'ai pas encore eu l'occasion d'en parler correctement alors j'en profite. Parlons bien, parlons The 100. Rappelez-vous que plus j'aime une série, plus je ne serai pas tendre avec elle. Normal, quand on aime, on est honnête. Le truc c'est que j'aimerais être mauvaise avec The 100 parce qu'il mérite tellement de paires de claques, mais... j'y arrive plus. C'est bien malgré moi que je me suis retrouvée très très attachée à cette série. Oui, parce que ses défauts sont TROP énormes. Y en a trop, et ils sont TRÈS lourd. Au départ, je passais mon temps à m'énerver devant ces scènes clichées, ces personnages sans cervelle, ces retournements de situations qui font clairement un FUCK aux téléspectateurs et face à la logique inexistante. Puis, petit à petit, j'ai commencé à me détacher de cette foutue logique que j’espérais tant, parce que de toute manière les scénaristes trouvent à chaque fois le moyen de s'en sortir de façon complètement irréalistes mais ça passe quand même ! Eh ouais. Donc autant laisser les neurones au placard, et se contenter de ce que j'ai sous les yeux. Et ben, tout d'un coup, la série devient plus abordable. Genre clair comme de l'eau de roche. Du coup, on ne se focalise plus sur le scénario parce qu'il est si prévisible qu'on a l'impression de l'avoir écrit soi-même. Non, on se tourne vers les personnages. Et là, eh ben dans mon cas je suis tombée follement amoureuse de Bellamy. Façon, je suis faible comme fille, j'ai tendance à préférer les méchants-connards. C'est quand même pas ma faute s'ils foutent des BEAUX GOSSES DE LA MORT QUI TUENT dans ces rôles-là ! >< Enfin... une chose est sûre, ça loupe jamais. Du coup, me voilà accro à Bellamy. Accro à son histoire, à son caractère, à sa répartie, à ses choix sensés, à sa force comme à sa faiblesse... et à ses magnifiques yeux marrons, j'avoue. C'est surtout que Bellamy est le seul qui dit des choses intelligentes la plupart du temps. Et qui s'assume aussi. Contrairement à une certaine Princess, qui souffrent d'un foutu Daddy Complex, qui se prend pour une Wonder-woman, qui change d'avis comme une girouette et qui finit toujours par regretter ce qu'elle fait. Et le plus énervant dans tout ça, c'est que je me retrouve à shipper ce couple à fond. Je veux que la Princess se fasse mater par Bellamy. Je veux qu'elle le comprenne et qu'il lui ouvre son cœur. Je veux... qu'on me rende mes neurones, damn it. --' Voilà ce que ça fait de mettre le cerveau de côté et de laisser les hormones parler. Non plus sérieusement, mise à part ma dépendance évidente et dérangeante au couple Bellarke -la meuf qui respire plus dès qu'ils sont dans une même scène hein...- The 100 a réussi à me toucher à de nombreuses reprises. C'est une série très humaine dans le fond, qui cherche à nous montrer le bon côté comme le mauvais de la nature humaine. Le problème c'est que c'est trop inégal, et parfois trop superficiel. On peut avoir un épisode ou des scènes menés de front par la niaiserie -Ex: les scènes de coucheries malvenues, Octavia et ses nombreuses amourettes, les retrouvailles pseudo-fatidique avec Raven...-  ou d'autres très émouvantes et profondes -Ex: l'épisode 5 avec le sacrifice, ou le "I LOST MY SON" du Chancelier Jaha- et encore d'autres assez déroutantes, remettant en cause la morale. -Ex : le personnage de Charlotte, le lynchage de Murphy, le statut d'Octavia qui a vécu 18 ans cachée dans un trou- Au final, The 100 donne à réfléchir mais pas sur la logique, beaucoup trop faible, de son contenu, mais plutôt sur la nature humaine simplement. Et sur la façon dont on établie les règles d'une société. Les droits qu'on s'octroie, ceux qu'on délivre, qui a tort, qui a raison, qui écouter, que ce soit en bas sur la Terre avec nos 100 prisonniers comme là-haut sur l'Ark. En tout cas, moi je m'accroche à ça et c'est ça que j'aime découvrir à chaque épisode. Ça et mon Bellamy, bien évidemment. Par contre, je suis très fâchée contre la réalisation vraiment très mauvaise. Les effets sont ridiculement mal faits, les costumes sont nuls, y a un gros souci de caméra qui m'énerve à chaque fois qu'on a des scènes sur l'Ark avec un petit faisceau lumineux qui vient toujours se planter en plein milieu du visage des personnages à l'écran et qui nous aveugle par la même occasion. Et sur Terre, c'est pas mieux, la plupart des scènes sont trop assombries, on voit que dalle. Donc encore une fois, quand on sait qu'on est en 2014, que certains nous pondent des séries de oufs et que on nous montre CA. Allô ? Serait-il possible de donner du budget à M. Jason Rothenberg ? Parce que là c'est plus supportable. Si vous pouviez faire un effort pour la Saison 2, la populace vous en sera reconnaissante.

    Bon en résumé, The 100 n'est PAS la série de l'année. Elle a énormément de défauts, et les plus difficiles n'iront pas plus loin que le Pilot, c'est sûr. Mais si, comme moi, vous choisissez de la prendre comme elle, vous verrez qu'elle reste un excellent divertissement et qu'on en devient en fait très vite accro. D'ailleurs, j'ai qu'une chose à dire : VIVEMENT JEUDI

    Avis général : Accro.

     

    Faking It (2014)
    • ? épisodes de 22mn
    ? saisons • Série en cours de diffusion • USA
    Avec Katie Stevens, Rita Vol, Gregg Sulkinet et Michael J. WillettDébrief Vacances de Mai : Quand Hinatai se prend 2 semaines à glandouiller ! / (Part.2) SERIES
     
    Statut : En cours ~ (03/?)-
     
    Pitch : Deux lycéennes "ordinaires" deviennent populaires du jour au lendemain en se faisant passer - à la suite d'un quiproquo - pour un couple de lesbiennes. Déplorant leurs vies jusqu'ici ennuyeuses, elles décident de saisir cette opportunité, quitte à trahir ce qu'elles sont, pour être remarquées et appréciées.

    Mon avis en bref : Alors ça je suis tombée dessus Samedi dernier. D'après les commentaires, ça s'annonçait comme le nouveau Awkward, donc j'ai voulu tester. Et non, j'ai pas l'impression que ce soit réellement le nouveau Awkward, mais c'est pas mal dans mon genre. J'ai bien accroché dessus. On rentre très vite dedans, c'est drôle, frais, léger et vivant. Ce qui saute aux yeux direct, c'est la superbe complicité des actrices principales en plus d'être extrêmement jolies toutes les deux. En un épisode, on en est amoureuses. Leurs personnalités sont complètement opposées, mais aussi totalement complémentaires. Et je sens que ça va creuser dans les sentiments et ça, ça me plaît déjà. En plus je connais personne au casting et j'aime découvrir de nouvelles têtes quand l'occasion se présente. D'ailleurs, j'ai déjà tilter sur le personnage de Shane et son interprète, de même pour Amy qui à mon avis, va vite devenir mon perso préféré. En plus, le scénario n'est pas banale et peut être très intéressant si c'est bien exploité. Donc si on résume : casting pas mal, sujet pas mal et réalisation sympatoche...  je valide ! \O/

    Avis général : Testé, approuvé et la suite est attendue !

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique